ATTENDU … au Quesnay !

ATTENDU … au Quesnay !

Attendu fera la monte au Haras du Quesnay en 2018. Gagnant de Groupe à 2, 3 et 4 ans, exempt du sang de Northern Dancer jusqu’à la cinquième génération, ce premier fils d’Acclamation stationné en France sera proposé au tarif attractif de 5 000€ poulain vivant.
 
Entraîné par Carlos Laffon-Parias, Attendu a couru sous les couleurs de ses éleveurs Wertheimer & Frère. Il fait preuve de précocité en ouvrant son palmarès à 2 ans dans le Prix d’Exmès (1200m) avant de remporter son premier Groupe dans le Prix La Rochette (Gr.3) sur 1400m et de prendre la troisième place du Criterium International (Gr.1). A 3 ans, il confirme ses aptitudes de vitesse en gagnant le Prix du Palais-Royal (Gr.3) et en se classant second du Prix Djebel (Gr.3) et Prix du Pin (Gr.3) sur 1400m. Resté à l’entraînement à 4 ans, très régulier, il est quatre fois placé de Groupe de 1200 à 1600m avant de s’imposer dans le Prix Quincey (Gr.3) sur 1600m.
 
On retrouve également de la précocité et de la vitesse dans ses origines maternelles. En effet, sa mère Gwenseb (Green Tune) est gagnante de Groupe à 2 ans s’imposant dans le Prix du Bois (Gr.3) sur 1000m. Elle a produit quatre chevaux black-type dont Impassable (Invincible Spirit), lauréate du Prix de Sandringham (Gr.2) et du Prix Daniel Wildenstein (Gr.2).
 
Les produits de son père Acclamation ne cessent de se distinguer en course comme cette année Marsha, lauréate des Nunthorpe Stakes (Gr.1) et Aclaim, vainqueur du Prix de la Forêt (Gr.1). Mais sa réussite est encore plus impressionnante en tant que père de pères. Dark Angel a déjà produit 69 chevaux de Stakes dont 25 gagnants de Groupe avec ses sept premières générations. Il est le père cette année de Harry Angel, vainqueur des July Cup Stakes (Gr.1) et Sprint Cup Stakes (Gr.1), Battaash, gagnant du Prix de l’Abbaye de Longchamp (Gr.1) et Persuasive, lauréate des Queen Elizabeth II Stakes (Gr.1). Aussi, Equiano a produit 18 chevaux Black-type dont 8 gagnants de Groupe issus de ses quatre premières générations avec en 2017, The Tin Man, vainqueur des Diamond Jubilee Stakes (Gr.1).